Mon cabas au crochet

Mon cabas au crochet

Matérialiser une idée est toujours un grand plaisir! Combiner plusieurs techniques, bien plus encore. Et y ajouter une originalité, alors là, la satisfaction est entière!
Le plus long, pour réaliser ce cabas, n’ a pas été de l’imaginer, mais penser à ce qui le rendrait plus robuste et y inclure une pointe d’ originalité fut le plus difficile! Mais comme à chaque fois que je me lance un nouveau défi, celui-ci fut une nouvelle occasion de découvrir des astuces.

Travailler la laine, m’est agréable. C’est joli et tout et tout. Mais pour en faire un sac assez solide pour pouvoir l’emmener partout, il fallait un renfort pour qu’il ne se déforme pas et que je puisse avoir des anses solides. Donc il fallait que ma doublure soit le point d’ancrage. A force de recherche, je suis tombée là-dessus : le Décovil.

Et là, ce fut magique. Je peux porter des livres, et toutes mes bricoles sans que le sac subisse le moindre accroc. La doublure est vraiment résistante. Les tests hors laboratoire mais de la vraie vie me l’ont prouvé. Encore un défi relevé…Next*!

J’adore mon cabas au crochet, It rocks!!

*next= au prochain!

 

Voici une petite vidéo de démonstration:

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *